top of page

Recette gel anti-inflammatoire

Voici une petite recette qui est une adaptation personnelle d'une recette apprise à l’Ecole des Plantes de Paris. Etant assez sportive et ayant tendance à vouloir « performer » sans écouter suffisamment mon corps (ou plutôt en n’acceptant pas mes limites) j’ai connu plusieurs blessures, de degrés variés.


A travers ces expériences, j’ai concocté ma recette de gel anti-inflammatoire, qui remplace ceux que l'on trouve dans le commerce, bourrés de substances inutiles.


Simple à réaliser, ce gel peut s’appliquer après la glace, en cas de contusion, torsion, foulure, entorse, choc ou hématome divers.


Précautions d'utilisation

Attention, ce gel est concentré en huiles essentielles, donc pas besoin d’en mettre beaucoup ni de l'appliquer sur une grande surface, ni de l'utiliser au-delà de 4 à 5 jours. Ne jamais l'appliquer sur les muqueuses ni sur le visage. Ne pas l'appliquer sur une plaie ou en cas de saignements.


Respectez les précautions d’usages relatives aux huiles essentielles. De plus, l'huile essentielle de Gaulthérie couchée est dermocaustique, c’est-à-dire qu’elle peut bruler ou abraser la peau lorsqu’elle est utilisée pure ou qu'elle est trop concentrée. Par ailleurs, la Gaulthérie couchée contient des dérivés salicylés et est déconseillée en cas d’allergie connue à l’aspirine.

Enfin, il est déconseillé chez les femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans.

En cas de doute consulter un médecin.



Voilà vous êtes prévenus. Pour ma part, je suis une runneuse et une marcheuse donc je l’utilise surtout pour mes chevilles, mollets, voire genoux.


La recette


Ingrédients pour 30 ml de gel (je conseille de prévoir des petites quantités, franchement 30 ml suffisent et mieux vaut en refaire au besoin, il sera plus « frais » et on évitera ainsi le gaspillage).


C’est l’ingrédient principal qui va servir de support aux huiles essentielles. Il a aussi un effet hydratant et cicatrisant sur la peau

- 10% du poids de gel soit 3 g ou 3 ml de teinture-mère d'Arnica montana

La teinture-mère ou extrait alcoolique d’Arnica va avoir une action anti-inflammatoire et décongestionnante surtout s'il y a œdème.

- 10 gouttes de bourgeon de Vigne rouge

Le bourgeon de Vigne rouge possède des propriétés circulatoires et protectrice des vaisseaux sanguins

- 10 gouttes d'huile essentielle d'Eucalyptus citronné

L’ huile essentielle d’Eucalyptus citronné a des propriétés anti-inflammatoires, antalgiques et antirhumatismales

L’huile essentielle de Gaulthérie couchée a des propriétés anti-inflammatoires et antalgiques car elle contient des dérivés salicylés.


Versez les ingrédients dans un bol et mélangez le tout avec un mini-fouet. Transvasez dans un petit pot ou flacon refermable. Laissez reposer une nuit pour que le gel s’imprègne bien de tous les autres ingrédients.


Lors de l’utilisation, prendre une petite quantité sur un ongle ou l'équivalent d'un dé à coudre et masser la zone concernée avec le gel jusqu’à évaporation.



Déclinaisons possibles


Si vous n'avez pas les ingrédients mentionnés ou que vous souhaitez éviter tel ou tel ingrédient, il est possible de décliner la recette avec des équivalents, par exemple :


On garde le gel d’aloe car c’est l’ingrédient principal mais si vraiment vous n'avez pas de gel dans vos placards, on peut aussi prendre une huile végétale ou un macérat huileux, idéalement d'Arnica. Bien-sûr on n'aura plus l'effet gel mais un effet huileux :)

On peut remplacer la teinture-mère d’Arnica montana par de la teinture-mère de Calendula officinal (Souci). L'effet sera tout de même amoindri.

On peut remplacer le bourgeon de Vigne rouge par du bourgeon de Cassis ou de Châtaignier.

Quant aux huiles essentielles, on peut remplacer la Gaulthérie couchée par l’Hélichryse italienne ou Arnica montana, celle d’Eucalyptus citronné par de la Camomille romaine ou de Laurier noble. Bref vous voyez, les possibilités sont vastes, le mieux est de tester par vous-même en fonction de vos goûts, ressentis et affinités.


Conservation


Comme indiqué plus haut, le gel se conservera bien plusieurs mois dans un endroit frais et sec. Il peut être utile de le placer au réfrigérateur pour un effet "fraicheur". Mais si vous optez pour le frigo il devra y rester. Par expérience, je trouve que les gels, crèmes et produits résistent moins bien aux écarts de températures. Donc mieux vaut un placard tempéré qu'une alternance frigo, salon.


A bientôt !


Tous les produits de la sphère "articulations"






58 vues0 commentaire

Comments


bottom of page