top of page
  • MarionB

Tu fais quoi dans ton herboristerie ?

Dernière mise à jour : 30 avr. 2023

Les questions qu'on me pose le plus souvent...et les réponses


Dans cet article, je réponds aux questions les plus fréquentes sur mon activité. Parmi elles :


"Tu fais quoi dans ton herboristerie, en quoi ça consiste ?"



Et cette question est totalement légitime. Je vous explique pourquoi.


Tout d’abord, parce que légalement, je ne peux pas dire que je suis herboriste. En effet, le terme d’herboriste est réservé aux pharmaciens, depuis que Pétain a supprimé la reconnaissance du diplôme en 1941. Du coup, je devrais plutôt dire que je suis herbaliste. Autant dire que plus personne ne comprendra ce que je fais !


Ensuite, parce que même si le secteur retrouve une belle dynamique depuis quelques années, et particulièrement après le Covid, les métiers de l’herboristerie restent encore méconnus. En effet, derrière les termes « herboriste » ou "professionnel de l’herboristerie", on peut aborder plusieurs métiers totalement différents, à savoir :



- Les paysans herboristes : ce sont des agriculteurs/trices, producteurs cueilleurs de plantes aromatiques et médicinales. Ils sèment, récoltent, sèchent et transforment les plantes. Ils peuvent aussi les distiller pour produire des huiles essentielles, ou en extraire des huiles végétales, ou les transformer en produits cosmétiques ou compléments alimentaires.


- Les « praticiens en herboristerie » : ces professionnels du bien-être s’apparentent à des consultants, ils accompagnent leur clientèle au moyen d'un suivi personnalisé, les conseillent et les orientent pour prendre en main leur bien-être, sous le prisme des plantes médicinales. Parmi eux, on retrouve parfois des naturopathes qui se sont spécialisés en phytothérapie.


- Les conseillers/ères en herboristerie (je figure dans cette catégorie), c’est-à-dire celles et ceux qui vendent des produits bruts ou transformés à base de plantes aromatiques et médicinales. Au-delà de la vente, ils conseillent les produits les plus adaptés à la demande du client, dans le respect des contre-indications éventuelles. Les acteurs de cette catégorie ont des parcours variés, il s'agit souvent de personnes en reconversion ayant suivi au moins un cursus spécialisé sur les Plantes médicinales (Ecoles de Paris, Lyon, Rennes, Montpellier ou DU phytothérapie de Paris).


- Les formateurs/trices en phytothérapie, qui transmettent et diffusent leur savoir au travers de formations, livres, de sorties thématiques, d’ateliers. Ils ont des profils variés et peuvent compter parmi eux des médecins, pharmaciens, vétérinaires, naturopathes etc.



Donc qu’est-ce que tu fais concrètement ?


Je vends des plantes faisant partie des 148 plantes dites « libérées » et autorisées à la vente par les non-pharmaciens. Je propose aussi des produits transformés à base de plantes aromatiques et médicinales qui font partie des compléments alimentaires. Il s'agit des huiles essentielles, des hydrolats, des poudres de plantes ou encore d'extraits hydroalcooliques. Je propose aussi des huiles et savons qui relèvent de la cosmétique.


Je les sélectionne selon des critères qui me sont chers : qualité, traçabilité, provenance issue d’une agriculture biologique ou raisonnée, cueillette réalisée dans le respect de la ressource. En parallèle, je propose des ateliers thématiques en ligne.


Pour le moment, ma gamme est limitée pour des raisons de capacité de stockage, mais je l'étofferai une fois ma boutique ouverte. Je composerai également des mélanges sur mesure pour des infusions ciblées et personnalisées.



Qu’est-ce que tu ne fais pas ?


N’étant ni médecin, ni pharmacien, ni professionnelle de santé, je n’établis pas de diagnostic ni de prescription.

J’interviens dans une démarche de prévention, de bien-être ou en complément de la médecine dite conventionnelle.



Tu vends du thé ?



C’est une bonne question, car le thé est aromatique et issu de feuilles de théier séchées. On sait que le thé vert a des propriétés antioxydantes. On pourrait donc le ranger avec les plantes médicinales.

Pour le moment, je n’en propose pas, mais c’est à l’étude et si la demande est forte je l’ajouterai certainement à mon catalogue. En attendant, les tisanes c'est par ici.



Et tu proposes du CBD ?


Pour le moment, le CBD* ne fait pas partie de mon catalogue. Dans l’absolu, je suis plutôt convaincue de ses effets positifs, mais je manque de recul sur le sujet, et n’ai pas identifié de fournisseur sérieux. Je dois encore creuser le sujet. A suivre...


Le CBD* est l’acronyme de Cannabidiol, un des principes actifs présents dans les fleurs et feuilles du Cannabis (connu aussi sous le nom de Chanvre). Le CBD est de plus en plus plébiscité car il permettrait de bénéficier des effets positifs du Cannabis, sans les inconvénients, tels que les effets psychotropes et l’accoutumance liés au THC. Et contrairement au Cannabis, le CBD est désormais légal.




J’espère que cet article vous permet d’y voir plus clair. J'aurais pu étoffer les métiers et acteurs du secteur de l'herboristerie mais j'ai fait le choix d'être synthétique. Si vous souhaitez en savoir plus, posez-moi vos questions, je serai ravie d’y répondre.



40 vues0 commentaire

Comments


bottom of page