top of page

Tisane, bourgeons, extraits, gélules, comment choisir ?


Le choix en plantes médicinales est très vaste. Il existe aussi un vaste choix de formes ou de préparations. Lorsque je conseille en boutique, je constate que certains clients sont parfois décontenancés devant la multitude de formes de plantes.


Alors j'ai mis au point un guide simplifié pour vous aider à comprendre en un coup d'œil les différences entre les formes galéniques les plus courantes.





Champignons en sous-bois


C'est quoi une forme galénique ?


Le terme "galénique" provient du célèbre médecin et philosophe grec Galien, également connu sous le nom de Galien de Pergame, qui vécut au 2ème siècle après J.-C.


Ses travaux ont influencé la médecine et la pharmacie pendant des siècles, jusqu'à nos jours.

Lorsqu'on parle de "forme galénique", on désigne la façon dont les plantes ou les principes actifs sont mélangés et préparés pour être administrés.


Exemple : une pommade au Calendula.

Dans cet exemple, le Calendula est la plante contenant les principes actifs. La pommade est la forme galénique qui sert de support.


Ainsi, le terme "galénique" est utilisé pour désigner tout ce qui concerne la formulation, la préparation et l'administration des médicaments ou de compléments alimentaires.



Pourquoi en faire plusieurs ?


Pour plusieurs raisons. On imagine assez bien qu'une prise de gélules est plus "pratique" qu'une infusion mais il est aussi question de concentration.

L'infusion est globalement la forme la plus douce ou légère (tout dépend des plantes et des dosages utilisés mais vous avez compris l'idée). Alors que des comprimés ou des extraits hydroalcooliques seront plus dosés et plutôt indiqués lors d'une phase aiguë.

Ensuite il y a les goûts, certains ne veulent que des infusions, d'autres que des gélules.



Pourquoi voit-on souvent de l'alcool dans les préparations ?


L'alcool constitue un solvant très puissant qui permet d'extraire plus de principes actifs que l'eau. Une alcoolature de plante sera donc plus concentrée en principes actifs qu'une infusion. L'alcool permet aussi de fixer la préparation qui pourra se conserver pendant plusieurs mois voire plusieurs années, contrairement à une infusion, qui se conservera 24h00 et sera beaucoup moins stable.


On retrouvera de l'alcool dans les teintures-mères et les extraits de bourgeons (gemmothérapie). Selon les fabricants et les recettes, le pourcentage d'alcool pourra varier généralement entre 19 et 30%.


Si on prend 1 ml soit 20 à 30 gouttes d'un extrait alcoolique à 30% de volume d'alcool, cela représente environ 0,45 millilitre d'alcool ingéré. A titre de comparaison, une bière qui contiendrait 1% d'alcool contiendrait environ 3,3 millilitres d'alcool pour 33 cl.

Bien que ces calculs soient approximatifs, l'objectif de l'exercice est de montrer que la quantité d'alcool ingérée lorsqu'on prend des teintures-mères ou des bourgeons est très modérée, et négligeable en termes d'effets sur l'organisme. Toutefois, des précautions sont à prendre pour les personnes souffrant d'addictions ou en cours de sevrage alcoolique.


Si le goût peut gêner certain.es, une astuce consiste à diluer les gouttes dans un fond d'eau tiède et de faire tourner le mélange afin que l'alcool s'évapore.


La consommation d'alcool reste déconseillée aux femmes enceintes et/ou allaitantes.




Guide des formes galéniques


J'ai préparé un guide simplifié sous forme de tableau des principales formes galéniques rencontrées. Attention c'est un tableau générique et chaque plante peut avoir des particularités et des précautions d'utilisation. Certaines formes sont cliquables et renvoient à des fiches détaillées accessibles sur mon site.


Télécharger le guide gratuitement ici :


Les formes galéniques - DEF
.pdf
Télécharger PDF • 176KB


Quelle forme galénique choisir ?


Si certains sont inconditionnels des infusions, d'autres des gélules, il peut parfois être complexe de faire à choix. Voici les questions à se poser :


1/ Quel est mon besoin ?

2/ S'agit-il d'un problème ponctuel ? chronique ?

3 /Suis-je en phase aiguë ?

4/ Quelles sont les manifestations sur lesquelles je veux agir en priorité ?

5/ Est-ce que la cause est identifiée ?


Ensuite, il faut procéder par élimination successive, par exemple :


1/Je n’aime pas les tisanes

2/ Je prends un traitement médicamenteux (selon le cas, on éliminera d'office certaines plantes et/ou formes galéniques)

3/ Je suis enceinte (pas d'huile essentielle)

...


J'espère que cela vous aidera à y voir plus clair. Sachez que je suis disponible en boutique pour vous aiguiller et vous conseiller.


A bientôt.


Marion







Commentaires


bottom of page