top of page
  • MarionB

Conserver et recycler des plantes sèches

Lorsqu'on achète des plantes sèches à l'unité ou en mélange, il arrive qu'on entame un ou plusieurs sachets sans les terminer. On se retrouve alors avec des plantes sans savoir qu'en faire. Voici plusieurs informations et idées.


Les plantes sèches se conservent très longtemps

En général, on considère que la date optimale d'utilisation se situe entre 18 mois et 2 ans.

Au delà, la plante sera moins jolie, possiblement réduite en poudre, et aura perdu son odeur et certainement un peu de son efficacité. Mais elle sera toujours consommable.

Il faut juste écouter son bon sens, si la plante a un aspect modifié, des moisissures, une odeur de rance, il faut la jeter.


Au-secours, il y a des bêtes !!

Il peut arriver de tomber sur des insectes. Eh oui, les plantes sont un produit vivant et les insectes les apprécient, d'autant plus lorsqu'elles sont bio.

Si vous découvrez des insectes (mites alimentaires, charançons), placez votre sachet dans un bocal hermétique et mettez-le au réfrigérateur pendant 2 ou 3 jours. Puis, sortez le sachet et passez la plante sur un tamis pour enlever les insectes.


Faire soi-même son mélange pour tisane

Si les plantes sont encore consommables, essayez de composer vous-même votre mélange, cela vous permettra de découvrir de nouvelles infusions. Il existe des duos qui fonctionnent bien comme Hibiscus - Romarin, ou Verveine-Menthe ou encore Achillée millefeuille-Framboisier...


Versez 3 à 5 plantes dans un saladier, mélangez et remplissez un ou plusieurs sachets avec le mélange obtenu. Notez ce que vous avez mélangé et la date pour vous en souvenir.


Evidemment, il y a des plantes qui vont mieux ensemble que d'autres. Sachez aussi que si vous avez des plantes amères comme la gentiane, ou la racine d'Angélique, il faut les doser en moindre quantité.

Il y a aussi des plantes de goût neutre, comme la Prêle ou l'Ortie. Dans ce cas, il faut dans l'idéal ajouter une plante un peu aromatique pour donner un bon goût à votre tisane (menthe, camomille, tilleul, romarin...)


La macération alcoolique


S'il vous reste des graines, des racines dont vous ne savez pas quoi faire, ou que tout simplement vous n'aimez pas en tisane, vous pouvez fabriquer votre "teinture-mère".

Pour cela, vous aurez besoin d'un alcool le plus fort possible (attention, jamais d'alcool modifié acheté en pharmacie). Prenez par exemple un rhum ou un cognac. Il faut minimum 45% d'alcool.


Comptez 1 part de plante sèche pour 5 volumes d'alcool. Donc pour 5 g de plante il faudra ajouter 25 ml d'alcool.

Déposer la plante sèche dans un bocal qui se ferme hermétiquement

Verser le volume d'alcool calculé

Fermer hermétiquement et vérifier que la plante n'est pas au contact de l'air (lorsqu'elle remonte par flottaison)

Conserver au moins 3 semaines dans un endroit frais et sec (dans l'idéal remuer le mélange 30 secondes les 5 premiers jours)

Au bout de 3 semaines ou plus, filtrer et exprimer, jeter les parties de plantes et transvaser dans un flacon codigouttes.



Pour ma part, j'ai déjà réalisé cette recette avec des feuilles de Romarin, de la racine de Pissenlit, de Bardane, d'Angélique et d'Aschwagandha.


Les sirops



Autre technique de "recyclage", plutôt adaptée aux feuilles et pétales.


Les sirops permettent aussi de bénéficier des propriétés d'une plante et sont plus appréciés des enfants. On peut les préparer avec du sucre ou du miel. Ils peuvent aussi se déguster pour le plaisir (attention quand même à l'apport de sucre) dans des yaourts ou fromages blancs.

On privilégiera les sirops avec des pétales de Coquelicot, d'Hibiscus ou des feuilles de Menthe, de Verveine, d'Hysope ...


Pour un sirop, la recette est très simple :




Faire bouillir de l'eau et verser sur la plante - Compter 10 parts d'eau pour une part de plante sèche, donc pour 20g de plantes, compter 40 g d'eau soit 400 mL (dépend du type de plante et de son degré de sécheresse).

Laisser infuser pendant 4 heures ou une nuit.


Filtrer l'infusion à l'aide d'une étamine ou torchon propre


Jeter les morceaux de plante

Peser le liquide obtenu

Prendre la même quantité de sucre et chauffer sucre+infusion à la casserole pendant 20 mn.

Option miel : verser la même quantité de miel dans le liquide et mélanger (sans chauffer)

Mettre en bouteille stérilisée et conserver au réfrigérateur.

Indiquer la date de fabrication.



Je mettrais prochainement les recettes détaillées du sirop de coquelicot et d'Hibiscus (photo) dans la catégorie "Recettes maison".








24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page